C’est une castor qui porte des vêtements, un jean et un tee-shirt rouge ! Elle a 13 ans, elle est gentille et elle aime bien aider les autres. Un tatouage orne son visage. C’est un magnifique soleil.

Malgré sa gentillesse, parfois notre petite castorette s’énerve!

Car, voyez-vous, elle aimerait vivre selon ses envies, et non selon celles des autres !

Alors elle oserait s’habiller comme elle veut. Elle porterait une salopette jaune orangé.

Mais le problème c’est qu’elle manque de confiance en elle et se sent parfois soumise au regard de l’autre.

Et c’est dommage car finalement, derrière son jean et son tee-shirt rouge passe-partout, elle cache sa vraie personnalité.

Un jour alors que notre castorette partait cueillir du bois, elle trouva une baguette magique.

Elle ne savait pas ce que c’était. Elle donna un coup dedans, par inadvertance.

Et d’un coup, elle devint la vraie personne qu’elle était. Celle qui vivait à l’intérieur d’elle-même. Tous ses vêtements tombèrent. Et soudain, elle se retrouva vêtue d’une salopette jaune. Elle senti une force déferler en elle. Elle se sentait capable de tout. Mais surtout elle se sentait libre d’être elle-même. Quel bonheur !

Remplie de courage, elle alla dans la rue. Les gens regardent la castorette avec sa salopette jaune orangé (méga flashante !) mais elle, elle s’en moque !

Elle décide d’aller au collège avec sa chouette salopette. Elle sent les regards tournés vers elle. Mais elle s’en fiche car elle forte dans son cœur.

Elle se fait de nouveaux amis. Ils partagent la même façon de penser, ils sont ouverts, tolérants, bienveillants.

Avec eux, elle se sent vraiment bien.

Elle rencontra aussi un castor. Il était à l’écoute, il savait lui remonter le moral quand parfois elle traversait des petits creux. Elle savait qu’elle pourrait toujours compter sur lui.

A la suite de cette merveilleuse aventure, elle comprit qu’elle avait tout à l’intérieur d’elle-même. La baguette magique représentait sa force intérieure. Qu’elle pouvait activer pour dépasser la peur du regard de l’autre et révéler ses vraies couleurs. L’ami castor était la présence bienveillante qui vivait aussi en elle, à chaque instant.

R.  B.